Tout a commencé pour moi un soir d’avril 1995. Ce soir-là, je participais à la « Flute Enchantée » de Mozart, à l’Opéra de Nantes.  

 

 

A cette époque,  j'étais chanteur soliste à l’Ecole maîtrisienne de La Perverie à Nantes. J’avais eu la chance d’être sélectionné pour interpréter l’un des 3 génies. Les pyrotechnies vocales de la Reine de la nuit, les facéties de Papageno, le corps qui vibre dans les Forte des choeurs, les couleurs de l’orchestre, le maquillage, les costumes : j’ai vécu tous ces instants magiques comme un rêve éveillé.  J’ai senti grandir en moi une évidence : quand je serai grand je serai chanteur d’Opéra ! 

 

 

J’ai compris très tôt que le monde de l’Opéra était avant tout le monde du Théâtre et que je devais affiner mes talents de comédien. Je me suis alors inscrit au lycée de La Colinière, à Nantes, qui proposait une option « théâtre » et j’y ai rencontré des passionnés de danse, de musique et de cirque. Ensemble, nous créerons plus tard la Compagnie « Bagamoyo » qui avait pour ambition de monter des spectacles décalés, mélangeant les différentes formes d’expressions scéniques . 

 

Les premiers doutes 

 

Enfant, j’ai toujours eu beaucoup de facilités vocales, les choses me venaient naturellement. Ce n’est qu’après la mue qu’elles devinrent plus complexes. Ayant dû  arrêter de chanter pendant les 3 années passées au lycée, j’avais perdu la souplesse et la spontanéité de ma voix d’enfant.

 

Je décide alors de passer le concours d’entrée au conservatoire d’Angers, dans la classe de mon professeur de chant de toujours, Monsieur Yves Sotin. J’y apprends à utiliser et développer mon nouvel instrument. A force de patience et de travail, la confiance revient peu à peu. A l’issue de 4 années d’études, j’obtiens une médaille d’or et un premier prix de perfectionnement de chant. Ces deux récompenses m’ont été décernées à l’unanimité, avec les félicitations du jury. 

 

Le début du voyage 

 

Je quitte ensuite ma chère région des Pays de Loire, pour m’installer à Marseille, entre 2003 et 2005, afin d’intégrer le Centre d’Insertion Professionnel d’Artistes Lyriques, le CNIPAL.

Aussitôt mon arrivée à ce centre, je participe à ma première production professionnelle à L’Opéra de Marseille. Le destin me fait un signe car, bien des années après avoir joué l’un des 3 génies à l’opéra de Nantes, je retrouve La Flute Enchantée. Mais, cette fois-ci, j’obtiens le rôle du Premier prêtre et du Premier homme d’arme.

Pendant ces deux années de stage au CNIPAL, j’ai eu la chance de chanter à de nombreuses reprises à l’Opéra de Marseille, à l’Opéra de Toulon et l’Opéra de Monte Carlo. J’ai également bénéficié des précieux conseils de Mady Mesplé et d’Yvonne Minton, qui m’aideront à affiner ma technique et constituer mon répertoire. 

 

2005-2008 A suivre ...